• Financement

Tout ce qu’il faut savoir pour le financement de votre maison [Partie 3]

28 novembre 2018

Maintenant que nous avons abordé les prêts les plus connus à travers notre partie 1 et notre partie 2, abordons ceux auxquels vous ne penseriez pas forcément ou ceux qui ne concernent que certaines personnes. Ainsi, vous aurez tout le panel des aides financières qui existent. Parmi eux : le prêt familial, l’épargne salariale, le prêt personnel, les prêts octroyés par les collectivités territoriales, le prêt accordé à la fonction publique, le prêt des caisses de retraite complémentaire et des mutuelles et les aides accordées par la CAF.

 

Les autres ressources à ne pas négliger : les aides complémentaires

 

  • Le prêt à un proche (prêt familial)

Si l’un de vos proches (membre de votre famille, ami) a la possibilité de vous prêter de l’argent, cette solution de financement présente bien des avantages puisqu’elle vous coûte en théorie bien moins cher qu’un emprunt bancaire. Nous vous recommandons tout de même de souscrire à un tel prêt en y mettant les formes, même si le prêteur est un membre de votre famille, ceci pour éviter que d’éventuels soucis relationnels puissent rendre ce prêt familial difficile. Les bons comptes font les bons amis, les bonnes formes aussi ! Sachez d’ailleurs que le Code Civil oblige de mettre les conditions du prêt familial sur papier au-delà de 1 500€ empruntés et, même si dans les faits cela est très peu souvent respecté, nous vous recommandons vivement de le faire pour mettre à plat les conditions retenues (durée de remboursement, taux d’intérêt s’il y en a un, modalités de remboursement, garanties éventuelles, etc.). Vous pouvez rédiger ce « contrat » avec votre proche, tout comme vous pouvez faire appel à un notaire pour avoir l’esprit tranquille et vous assurer que ce prêt disposera d’une force exécutoire en cas de souci.

 

  • Plateforme de prêt entre particuliers

Le prêt entre particuliers invoque un financement obtenu sans l’intervention d’une banque. D’un côté se constitue une communauté d’investisseurs et de l’autre côté, une communauté d’emprunteurs. Les prêteurs s’assurent d’obtenir une rémunération juste pour leur placement et les emprunteurs de gagner le taux le plus bas du marché. En effet, les intérêts prélevés servent uniquement à rémunérer les investisseurs et à couvrir les frais d’études des crédits sans demander de frais supplémentaire. Le type de crédit exposé ici, prend référence au crédit entre particuliers qui ne se connaissent pas, mais qui sont mis en relation grâce à une plateforme (en général sur Internet) de prêt entre particuliers.

 

  • L’épargne salariale

Plusieurs sociétés proposent à leurs employés un plan d’épargne entreprise présentant bien des avantages financiers. Si vous bénéficiez d’un tel dispositif, et même si souvent la somme déposée est bloquée pour un moment, l’achat de votre résidence principale est sans doute un motif recevable pour disposer de cette somme dès à présent et ainsi l’utiliser comme apport personnel pour votre projet de construction.

 

  • Le prêt personnel

Le prêt personnel relève du crédit à la consommation, c’est-à-dire que vous pouvez en disposer – toujours sous conditions – sans avoir à justifier de son utilisation. Il peut de ce fait vous aider à financer l’ameublement/la décoration de votre maison par exemple. Ce prêt pourrait aussi financer votre budget travaux (que vous pouvez également inclure dans votre prêt immobilier, rappelez-vous) ou vous pourriez tout aussi bien l’utiliser pour financer une partie de la construction, dans le cas où, par exemple, vous rencontreriez des imprévus qui n’ont de ce fait pas été budgétés dans votre prêt immobilier « classique ». Sa durée peut varier entre quelques mois et quelques années et le remboursement se fait par mensualités définies en amont dans le contrat. Vous pouvez généralement emprunter entre 200€ et 75 000€, cela dépend des banques et de vos conditions financières évidemment.

 

  • Les prêts des collectivités territoriales

Selon la zone d’implantation de votre future maison, certaines collectivités territoriales peuvent vous accorder des prêts pour sa construction. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre département pour savoir si une telle aide existe dans votre localité et si vous répondez aux conditions d’éligibilité.

 

  • Le prêt aux fonctionnaires 

Un prêt peut être accordé pour la construction d’un logement neuf aux agents titulaires de la fonction publique de l’État ainsi qu’aux personnels des départements et des communes. Il ne peut cependant être octroyé qu’en complément d’un PC ou d’un PAS (cf « les prêts aidés » dans notre partie 1) et sous conditions de ressources. Pour ce prêt, si vous faites partie de la fonction publique, renseignez-vous directement auprès de votre employeur pour savoir si vous êtes éligible ou non.

 

  • Le prêt des caisses de retraite complémentaire (et des mutuelles de retraite)

Plusieurs caisses de retraite peuvent proposer des prêts immobiliers complémentaires à votre financement principal. Son montant est restreint (rarement plus de 15 000 € sur 15 ans) mais ce prêt bonifié propose généralement des avantages financiers qui vous permettront de diminuer le coût global du financement de votre maison. Adressez-vous directement à votre caisse de retraite, les conditions d’accès au prêt varient d’un organisme à l’autre.

 

  • Les aides accordées par la CAF

Bien que ce ne soit pas notifié sur son site web ou proposé dans les démarches accessibles en ligne, si vous avez des petits revenus vous pouvez demander un prêt à votre Caisse d’Allocations Familiales pour constituer votre apport personnel. Le mieux est de prendre rendez-vous avec un(e) assistant(e) social(e) qui pourra vous renseigner sur votre éligibilité à ces aides et constituer avec vous un dossier.

 

Vous voilà officiellement incollable sur le financement de votre future maison. Nous savons à quel point il peut être difficile de comprendre toutes ces solutions financières. C’est pourquoi nous avons tenté d’être aussi clair que possible et nous espérons grandement que cet article vous sera d’une grande utilité !

À très bientôt pour d’autres conseils liés à la construction de votre maison.

 

 

Laissez un commentaire