• Immobilier

Comment bien choisir son constructeur de maisons individuelles ? [PARTIE 1]

28 août 2018

Vous avez un projet de construction de maison individuelle et vous êtes confronté(e) au difficile choix de votre constructeur, nous vous comprenons.

Qu’il s’agisse de votre première maison, d’une seconde ou plus encore, il y a toujours une multitude de critères à prendre en considération avant de vous lancer pour vous éviter des embûches en cours de route ou une fois le bien livré. Rassurez-vous, trouver le bon constructeur n’est pas si compliqué !

 

Comment bien choisir votre constructeur de maison individuelle ?

Pour vous, nous avons élaboré une série de conseils que nous avons souhaité la plus exhaustive possible et, pour vous permettre d’y voir plus clair, nous les avons répartis en 4 catégories :

  • Les gages de qualité du constructeur, ses garanties ;
  • Ses prestations de services et leur prix ;
  • Les critères déterminants d’un point de vue environnemental et sociétal car, oui, aujourd’hui vous ne pourrez plus passer à côté ;
  • « Les autres critères », moins rationnels en apparence mais tout aussi importants.

 

Procéder par étapes est le meilleur moyen de ne pas vous tromper !

C’est pourquoi dans le premier volet de cet article nous aborderons les critères que vous devez prendre en considération dans un premier temps. Ce sont ces critères qui vous permettront de faire une présélection sérieuse de constructeurs potentiels.

 

Une fois ce premier listing effectué, nous vous dévoilerons dans la deuxième partie de cet article les critères qui vous aideront à peaufiner vos choix pour vous mener à la sélection de votre constructeur idéal.

 

Les gages de qualité du constructeur de maisons individuelles et les garanties que tout un chacun devrait vous présenter (sans ordre hiérarchique).

 

  1. Son ancienneté :

Un critère généralement corrélé à la qualité de sa réputation et à sa solidité financière qui sont évidemment à surveiller.

 

Non pas que les nouveaux constructeurs de maisons individuelles ne sont pas bons dans leur métier. Toutefois, la crédibilité et la notoriété développées au cours des années est une vraie force pour un constructeur : « La concurrence est rude dans ce secteur d’activité. L’ancienneté est donc souvent gage de qualité », nous explique Sylvain Mélinand, dirigeant associé de Maison des Compagnons.

A l’ancienneté s’ajoute la santé financière, plus solide pour vous assurer de mener à bien votre projet. Certaines exceptions existent et doivent être prises en compte ; comme pour tout, les apparences sont parfois trompeuses. Creusez donc quand même le sujet : CA de la société, résultat ; ce sont des informations publiques auxquelles vous pouvez avoir accès via Internet ou simplement en les demandant à votre constructeur.

 

  1. Son expérience :

Nombre de maisons réalisées et sa capacité à tenir les délais.

 

Évidemment, nous ferions tous plus confiance à un constructeur qui réalise 100 maisons dans l’année qu’à un constructeur qui en bâtit 5. Bien sûr, quantité n’est pas toujours synonyme de qualité, mais si le dit constructeur répond aussi au premier critère (l’ancienneté), alors ses résultats en termes de constructions réalisées seront un bon indicateur de confiance. Par ailleurs, plus le constructeur est expérimenté, plus sa capacité à tenir les délais est fiable (des garanties existent, notamment dans le cadre du CCMI dont nous parlerons plus loin).

 

En cas de doute, si vous avez opté pour un constructeur local (et nous le conseillons, comme vous le verrez dans le second volet de cet article), n’hésitez pas à lui demander où vous pourriez voir de vos propres yeux certaines de ses constructions. Profitez de ne pas être loin pour jeter un œil ; dans le respect de la vie privée des habitants bien sûr.

 

  1. Son adhésion à différents organismes de référence en construction :

 

Voici ce que vous garantit l’adhésion de votre constructeur à ces 2 organismes :

 

  • LCA-FFB – Les Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment : la première organisation représentative de la construction immobilière en France.

 

Si votre constructeur de maisons individuelles fait partie de cet organisme, cela signifie qu’il vous propose de bâtir votre maison sous Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI) – se référant à la loi de décembre 1990 – et que sa bonne application est encadrée et contrôlée. Plus globalement, faire construire sous CCMI conduit votre constructeur à une obligation de résultat ; ce qui n’est pas le cas dans le cadre d’un CMO (Contrat de Construction de Maîtrise d’œuvre). Retrouvez ici un comparatif entre CCMI et CMO.

 

Un constructeur sous CCMI assure :

  • la garantie d’une livraison de votre maison au prix et dans les délais convenus, ainsi que la garantie que les travaux ont été réalisés conformément aux plans ;
  • la garantie de parfait achèvement qui couvre les vices dénoncés lors de la première année d’occupation de la maison ;
  • la garantie décennale liée à l’assurance responsabilité civile professionnelle qui couvre pendant 10 ans les dommages ou malfaçons affectant la solidité de la construction ;
  • un droit de rétractation contractuel (en cas de refus de crédit ou de permis de construire, par exemple) ;

Pour en savoir plus sur l’ensemble des garanties du CCMI, rendez-vous ici  

 

 

Enfin, si votre constructeur de maisons individuelles appartient à la LCA-FFB, cela représente également de nombreux avantages pour vous ; comme la pluralité des prestations de services que peut vous proposer votre constructeur (au-delà de la simple réalisation d’une maison) ou bien encore l’encadrement des modalités de règlement. Pour en savoir plus sur les raisons de choisir un constructeur membre de la LCA-FFB, cliquez-ici.

 

  • Céquami – Certification qualité maison individuelle ; l’organisme de référence pour la maison individuelle.

 

Très concrètement, c’est le Céquami qui délivre et développe les certifications, labels et attestations majeures sous convention avec l’Etat, AFNOR Certification, l’Alliance HQE-GBC et l’Association Effinergie. Le constructeur idéal est le constructeur certifié Céquami.

 

Notez qu’aujourd’hui, le Céquami émet deux labels essentiels à un bon constructeur :

  • le label NF (Norme Française) Habitat – un label gage de qualité de votre maison ;
  • le label NF Habitat HQE (Haute Qualité Environnementale) – un label gage de qualité et d’une maison respectueuse de l’environnement.

 

  1. La qualité de ses prestataires et la pérennité de ses relations avec ces derniers :

 

Votre constructeur, dans le cadre d’un CCMI, sera votre seul et unique interlocuteur. Mais bien évidemment, pour la construction de votre maison, il se doit de faire appel à plusieurs artisans et partenaires. Il est important de jauger la confiance qu’a votre constructeur en eux : ont-ils déjà réalisé plusieurs chantiers ensemble ? La qualité des relations entre les prestataires et votre constructeur est essentielle dans la bonne réalisation de votre projet. Un bon constructeur sait bien s’entourer.

 

  1. La qualité des matériaux, le choix et le prix – Le rapport qualité/prix de votre future maison

 

Le prix et la qualité de votre future maison constituent une préoccupation majeure dans le choix final de votre constructeur. en 2017, 22% des personnes interrogées par Céquami ont mis ce critère de choix en tête de leurs attentes*.

 

Un bon constructeur est en mesure de vous proposer différents matériaux selon vos besoins et selon vos possibilités financières. Un constructeur sous CCMI ne pourra vous faire défaut sur ce critère puisque les différentes garanties l’obligent à une construction solide avec des matériaux robustes. Notez que si votre constructeur détient des labels environnementaux, ces matériaux seront également plus qualitatifs du point de vue de votre bien-être et celui de l’environnement. Enfin, le prix est bien sûr un critère majeur lorsque l’on fait construire. Selon votre budget, n’hésitez pas à comparer les différentes solutions proposées par divers constructeurs afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix pour votre maison.

 

  1. Les garanties/assurances proposées :

 

Au niveau des assurances, celle à laquelle vous devrez obligatoirement souscrire est l’assurance dommages-ouvrage qui prend en charge le paiement de la totalité des travaux de réparation couverts par la garantie décennale. Votre constructeur doit normalement pouvoir vous la proposer et s’il est en place depuis un moment sur son marché, il aura surement des prix intéressants à vous proposer, en particulier pour les constructeurs sous CCMI.

 

Prenez le temps de comparer les offres des différents constructeurs car cette dépense s’élève en moyenne entre 3 à 6 % du coût de la construction (allant parfois jusqu’à 8 à 10 %). D’autres assurances existent, certes facultatives (intempéries, incendie) mais à ne pas négliger. Pensez-y aussi lors du choix de votre constructeur.

 

  1. Les prix/récompenses reçus

 

Ce critère n’est pas forcément indispensable mais, tout comme nous sommes rassurés de voir le diplôme de notre médecin traitant dans son bureau, un prix/une récompense dans le bureau de notre constructeur nous rassurera toujours. Plusieurs récompenses existent dans ce domaine, comme « les Trophées l’Habitat » organisés par EDF Bleu Ciel qui valorisent chaque année les meilleurs projets immobiliers neufs (en matière de construction individuelle) alliant performance énergétique, confort et qualité architecturale.

 

Notez bien tous ces critères dans les grandes lignes, relisez-les plusieurs fois et partez à la chasse aux constructeurs de maisons. Tous ceux qui retiendront votre attention en fonction de ces premiers critères seront, pour sûr, des prestataires de qualité parmi lesquels se cachera probablement le vôtre. Pas de panique si vous en retenez plusieurs dans un premier temps, au contraire, vous élargissez votre champ des possibilités !

La seconde partie de cet article vous permettra alors de comparer ces derniers pour n’en retenir qu’un seul à la fin : votre constructeur de maisons individuelles.

[Lien Partie 2]

Laissez un commentaire