• Conseils entretien

Avez-vous bien hiverné votre maison ?

15 janvier 2020

Pulls, écharpes et bonnets ont désormais réinvesti vos placards, les plaids vos canapés, et vous appréciez plus que jamais les moments au chaud chez vous…

Mais votre maison a-t-elle été aussi bien préparée à l’hiver que vous ? Que vous ayez une maison ancienne ou plus récente, il est nécessaire de faire quelques vérifications en cours de route pour vous éviter les mauvaises surprises. Nous ne pouvons que vous conseiller de lire attentivement les conseils qui vont suivre et de les appliquer chaque hiver. N’hésitez pas à faire appel à des prestataires de service expérimentés pour les travaux les plus techniques.

Alors prêt(e) pour la séance de rattrapage ?

La mise en hivernage de votre maison à l’extérieur

Commençons par-là, avant que vous n’ayez plus le courage de mettre le nez dehors.

Le jardin

Il faut vous faire une raison, le bain de minuit et le barbecue extérieur entre amis c’est fini depuis un bon moment. Si ce n’est pas déjà fait, fermez sans plus tarder votre piscine après l’avoir mise en hivernage. Frottez à fond votre barbecue et mettez-le à l’abri, tout comme votre mobilier de jardin (tables, chaises, etc.) qui n’est pas fait pour résister à l’hiver. Idem pour le trampoline qui a fait la joie des enfants (voire des parents) pendant les beaux jours ! Si vous avez de la place dans le garage ou dans un cabanon de jardin c’est l’idéal, sinon couvrez-le bien avec une grande bâche et mettez-le plus à l’abri possible de la pluie et de la neige. N’oubliez pas vos plantes ! Rares sont celles qui résistent aux températures négatives, mettez-les au chaud avant qu’il ne soit trop tard pour pouvoir les conserver encore longtemps.

Les canalisations et arrivées d’eau extérieures

Le froid et l’eau ne font pas bon ménage, on ne vous apprend rien. Il est donc essentiel de purger vos tuyaux extérieurs jusqu’au prochain printemps. Pensez également à vérifier que vos canalisations extérieures sont bien protégées du froid et n’oubliez pas les canalisations qui se trouvent dans des pièces non chauffées : la cave, le garage, etc.

Pour les tuyaux exposés au froid, entourez-les d’une gaine isolante sans oublier ceux qui se trouvent à l’entrée et à la sortie de votre compteur, ainsi que le compteur lui-même. Mieux vaut l’entourer lui aussi d’un peu d’isolant si ce n’est pas déjà le cas. Ces quelques gestes essentiels permettent d’éviter que vos tuyaux ne gèlent et se rompent pour ainsi vous préserver des coupures et fuites d’eau en plein hiver !

La toiture et les gouttières

Là encore, ces vérifications sont primordiales, d’autant plus si votre maison a fait face à pas mal d’intempéries cette année. Vérifiez que votre toiture semble en bon état : les tuiles ne sont pas abîmées ni cassées et elles ne sont pas recouvertes d’un surplus de mousses et lichens. Si vous avez accès à vos combles, un défaut d’étanchéité de la toiture peut rapidement se constater : traces d’humidités, isolant tassé, etc.

Quant aux gouttières, il est important de vous assurer qu’elles ne sont pas obstruées par de nombreuses feuilles ou autres déchets végétaux avant que la pluie et la neige ne fassent partie de votre quotidien. Profitez de ce nettoyage pour vérifier qu’il n’y a pas de « jeu » !

N’hésitez surtout pas à faire appel à un professionnel pour vous assurer de l’étanchéité de votre toiture ainsi que pour son entretien et celui de vos gouttières ; s’il intervient régulièrement, cette prestation sera beaucoup moins coûteuse que si vous passez à côté d’un souci majeur qui prendra de l’ampleur avec le temps.

Les accès extérieurs à votre maison : trottoir, allée et entrée

Ce n’est pas une fois qu’ils sont verglacés et/ou recouverts de neige qu’il faut vous soucier de leur nettoyage. D’ailleurs, saviez-vous que vous avez l’obligation de dégager la partie de trottoir devant chez vous ? Maintenant oui. Il est donc plus que temps d’aller faire vos réserves de sel et de vous équiper d’une pelle et d’un balai pour dégager vos allées lorsqu’elles se recouvriront de leur manteau blanc. Si vous ne le faites pas pour votre voisin qui râle depuis quelques semaines pour la hauteur de votre haie, faites-le pour les personnes qui vous rendent visite et votre famille ! Préservez-les d’une jambe dans le plâtre. Nous vous conseillons toutefois de choisir un déneigeant adapté pour vos allées en pavé ou en béton, qui sont des supports fragiles que le sel classique peut abîmer.

La mise en hivernage de votre maison à l’extérieur

Passons maintenant à l’entretien de l’intérieur de votre maison, pour que rien ne vienne perturber vos moments cocooning devant le feu.

Les conduits de cheminée et poêle

Si vous faites partie de ces heureux propriétaires à bénéficier de la douce chaleur d’un poêle ou d’une cheminée chez vous, pensez à son entretien pour en profiter sur la durée ! Procédez à un ramonage une fois par an ; plus qu’un conseil, c’est une obligation ! Cela vous préserve de tout risque d’incendie et d’intoxication. Là encore, faites appel à un professionnel pour entretenir vos conduits et vous assurer de passer le restant de l’hiver bien au chaud et en toute sécurité. Si ce n’est pas déjà fait, n’attendez plus ! Pensez également à maintenir vos stocks de bûches ou de pellets à bons niveaux.

Les autres systèmes de chauffage électrique ou au gaz

Vous avez déjà senti cette odeur nauséabonde de poussière brûlée au moment de rallumer vos radiateurs électriques ? Pour éviter que cela ne perdure et se reproduise à l’avenir, pensez bien à les dépoussiérer avec un chiffon (y compris l’espace contre le mur, l’endroit préféré des moutons de poussière). On oublie souvent de le faire !

Vos radiateurs hydrauliques sont bruyants ? Le moment est venu de les purger pour éliminer l’air présent et optimiser leur chauffe.

Et si vous profitiez de ce petit entretien pour ajouter un thermostat programmable chez vous ? Quand on sait que le chauffage consomme en moyenne 65 à 70% de l’énergie de votre logement, faire en sorte de le réduire automatiquement quand vous dormez ou quand vous n’êtes pas là peut vite devenir très intéressant financièrement. Pensez-y si vous n’avez pas encore de thermostat programmable.

Dernier point : quel que soit votre mode de chauffage, que ce soit une chaudière – au gaz, au bois ou au fioul – ou un système de chauffage par géothermie, pensez à le faire réviser chaque année. Mieux vaut le faire avant de ne vous retrouver en panne de chauffage avec -10° dehors.

De nombreux prestataires proposent des contrats d’entretien annuels. Cela peut s’avérer très intéressant, d’autant plus si l’entretien annuel de votre chaudière est nécessaire pour conserver la garantie fabricant.

Les portes, fenêtres et autres entrées d’air

Votre maison date de quelques années ?

Vérifiez sans plus tarder l’étanchéité de vos portes et fenêtres pour ne pas laisser le froid vous envahir plus longtemps. Cela passe par la vérification des joints et des réglages qui ont tendance à bouger avec le temps et les variations de températures. Si vous sentez un courant d’air passer, ils sont sûrement bons à refaire !

Pensez également à régler ou faire régler vos fenêtres, car à force de les manipuler, il se peut qu’elles n’isolent plus pleinement votre maison du fait de quelques « flottements » par-ci par-là. Enfin, ne lésinez pas sur les rideaux ! En plus d’apporter style et douceur à votre maison, ils font barrière au froid extérieur. Idem pour les tapis et les bas de porte.

Pensez également à vos VMC (ventilation mécanique contrôlée). Mal entretenues, elles ne permettent pas un renouvellement correct de votre air intérieur et elles ont tendance à laisser entrer trop d’air.

L’installation électrique

Comme les jours sont plus courts, votre consommation d’électricité est plus importante. Vous allumez les lumières plus tôt et plus longtemps, entre autres utilisations de l’électricité, sollicitant ainsi davantage votre système électrique. Il est donc important de vérifier sans plus attendre son état général et de réparer les anomalies : prises déboîtées, fils dénudés, etc. Changez également vos vieilles ampoules pour les remplacer au maximum par des LEDs : un éco-geste que vous ne regretterez pas au vu de votre facture d’électricité de l’hiver !

La mise en hivernage d’une maison particulièrement ancienne

Vous avez une maison construite avant les années 2000 ? Ces derniers conseils sont primordiaux car vous êtes particulièrement sujet aux aléas que pourrait causer l’hiver sur votre maison.

Vérifiez l’état de vos murs extérieurs

Avez-vous remarqué une ou plusieurs micro-fissures sur les murs de votre maison ? Si oui, mieux vaut les reboucher avant que l’eau ne s’infiltre dedans. Le gel et dégel pourrait décoller les enduits de façade. Mieux vaut prévenir que guérir dans ce cas !

Passez au double vitrage sans plus tarder

Le double vitrage est aujourd’hui la norme dans le neuf mais ce n’était pas le cas de l’ancien. Si vous n’avez pas encore de double vitrage pour votre habitat actuel, il est temps de vous y mettre. Avec un simple vitrage vous perdez 40% de chaleur de plus qu’avec un double vitrage ! Assurez-vous de ne pas chauffer dans le vide, faites des économies d’énergie.

Méfiez-vous de l’humidité ambiante

L’humidité d’une maison ancienne et mal isolée est d’autant plus préoccupante en hiver. Si l’air ambiant de votre maison est trop humide, vous dépenserez encore plus d’énergie à la chauffer. Sans compter qu’un trop plein d’humidité facilite la prolifération des bactéries et autres molécules présentes dans l’air.

Si vos portes, fenêtres et VMC sont bien entretenues et isolées, votre intérieur devrait être suffisamment préservé de l’humidité mais, dans le doute, procurez-vous un hygromètre. C’est très simple à trouver dans le commerce, peu cher et ça vous permet de vérifier que le taux d’humidité de votre maison se situe entre 30% et 50% en hiver. Au-dessus, pensez au déshumidificateur ; en-dessous, n’hésitez pas au contraire à prendre un humidificateur d’air. Eh oui, trop peu d’humidité n’est pas bon non plus pour votre santé !

Les maisons anciennes ne bénéficient pas des dernières normes thermiques en vigueur et cela peut être autant préjudiciable à votre maison qu’aux membres de votre foyer, hiver comme été, malgré vos efforts ! Avez-vous déjà pensé au neuf ? Le coût que représente la construction d’une maison neuve pourrait être en grande partie amorti par la revente de votre habitat actuel et les économies d’énergie qu’une maison neuve vous procurera toute l’année sont inégalables ! Si vous avez un projet de construction en tête, qu’il soit prévu dans les mois à venir ou dans quelques années, n’hésitez pas à nous contacter pour en parler.

Derniers conseils de mise en hivernage, utiles à tous!

Préservez-vous d’éventuels incidents

Même si vous entretenez parfaitement vos systèmes de chauffage, pensez à équiper votre maison de détecteurs de fumée et de détecteurs de monoxyde de carbone si ce n’est pas déjà fait. À la période hivernale où le chauffage est important, ils sont précieux !

Aérez tous les jours, même s’il fait 0°

Pas simple de se décider à ouvrir les fenêtres quand la température extérieure donnerait froid dans le dos à un Inuit, mais pourtant il le faut. Tous les jours, pensez à ouvrir vos fenêtres au moins 10 minutes, chauffage éteint, pour assainir l’air intérieur de votre maison.

Maximisez l’effet « nid douillet »

Optimisez votre décoration intérieure pour profiter un maximum des plaisirs à domicile que vous offre l’hiver ! Avec les gros plaids, les coussins par dizaine et les tapis tout doux, à vous les longues et chaleureuses heures à flâner sur le canapé…

On vous apporte le chocolat chaud ? 😉

Rédigé le 15/01/2019 – Révisé le 16/10/2020


Laissez un commentaire